Témoignages de femmes

Une urbaine convertie à la pêche au saumon !

Même si Nathalie aime la diversité des grands centres et la frénésie des villes, cela ne l’empêche pas de s’adonner à la pêche au saumon. Comme elle le dit souvent, c’est le moment pour elle de se connecter à la nature, de prendre le temps de méditer et de faire le vide intérieur. Quand Nathalie part pêcher le saumon, c’est pour atteindre un certain équilibre qu’elle ne trouve pas ailleurs. Voici donc le portrait d’une femme urbaine nouvellement convertie à la pêche au saumon!

S’initier pour comprendre les saumoniers

« Pour être honnête, avant de pêcher le saumon, je ne connaissais pas grand chose à la pêche en général. Il faut dire que c’est mon emploi qui m’a permis de m’initier à la pêche au saumon. Puisque je travaille dans le domaine, je devais pouvoir comprendre les saumoniers, leurs motivations, leurs besoins mais aussi connaître la sensation unique de pêcher en rivière.
« Tous les pêcheurs de saumon que je rencontrais étaient de réels passionnés et semblaient avoir tous un point en commun : ils aimaient relever les défis. À force de les entendre parler de ce sport avec autant d’enthousiasme et d’intensité, ils ont réussi à piquer ma curiosité. Et finalement, je me suis dit : Pourquoi pas moi? »

Il faut une première fois à tout

Les premières fois sont souvent des moments marquants dont nous nous souvenons toute notre vie. C’est le cas de cette pêcheuse mondaine qui garde un souvenir impérissable de la première fois où elle a pêché le saumon.

« Je me souviendrai toujours de ma première fois à la pêche au saumon. C’était en juillet, sur la rivière Rimouski, lors d’une belle journée d’été. Le soleil dorait notre peau et on pouvait sentir une légère brise estivale. Une température idéale, un paysage à couper le souffle et un bon repas en bordure de la rivière…c’était tout simplement parfait! Déjà après mon premier essai, je connaissais les bases et je me sentais en confiance. Il est vrai de dire qu’il suffit d’une fois à la pêche au saumon pour en vouloir davantage. Vous verrez, on devient vite accro et toutes les occasions sont bonnes pour organiser un voyage de pêche! »

Histoires d’amis pêcheurs

Nathalie a fait d’heureuses rencontres sur le bord des rivières et elle en est reconnaissante.

« Des pêcheurs plus expérimentés que moi qui, souvent, me partageaient leurs connaissances. Ce sont des moments d’apprentissage que j’ai appréciés énormément. Et les fameuses histoires d’amis pêcheurs, j’en ai tellement entendues! Certaines personnes en ont long à raconter! On ne sait jamais ce qui est vrai ou faux! J’ai toujours beaucoup de plaisir à écouter les gens parler de leurs péripéties. »

Osez l’aventure

Malgré tout ce qu’elle avait entendu à propos de la pêche au saumon, Nathalie était loin de se douter qu’elle allait découvrir une toute nouvelle passion.

« Je dois avouer que je me suis fait prendre à mon propre jeu. Moi qui me suis toujours considérée comme une fille de la ville qui n’aime pas les sports en général et pour qui le contact avec la nature n’a jamais été très important, imaginez la surprise! Toute une révélation! Si la pêche au saumon a réussi à convertir une fille urbaine comme moi, alors tout le monde devrait tenter l’expérience au moins une fois! Seul ou avec vos proches, partez découvrir les rivières près de chez vous! »

Nathalie pêche pour le sentiment d’évasion, pour l’apaisement et pour l’aventure en soi. Un sport qui lui permet de se construire, peu à peu, une réserve de souvenirs inoubliables.

« Ce n’est pas la capture du saumon qui me procure du plaisir, c’est plutôt l’état de méditation dans lequel je suis pendant que je pêche qui a de l’importance. Entendre l’eau couler, le son de la soie qui fouette l’air, sentir le vent, me centrer…c’est un bien-être assuré et c’est tout ce dont j’ai besoin! Et lorsque Salmo Salar se met à sauter devant moi, quel spectacle! Au fond, c’est tout ça, ma récompense. »

Une passion à faire découvrir

Nathalie aimerait faire découvrir la pêche au saumon à un maximum de gens autour d’elle afin qu’ils connaissent à leur tour tous les bienfaits que procurent ce sport.

« Je souhaite réellement initier mes proches, les jeunes, comme les plus âgés. J’aimerais profiter de ces moments magiques avec eux et qu’ils en retirent les mêmes bénéfices que moi. C’est un cadeau original à offrir à son entourage. Parfois, il faut sortir des sentiers battus et essayer de nouvelles choses. »

Le conseil de Nathalie

 

« Si vous trainez votre cellulaire sur le bord de la rivière, assurez-vous qu’il soit dans un étui hermétique. On ne sait jamais ce qui peut arriver… »

Partage ta passion !

En nous envoyant un texte et des photos !

En communiquant avec nous !