Découvrir l'activité

Où et comment pêcher

En rivière

C'est lorsque le saumon atlantique revient à sa rivière natale pour rejoindre ses frayères et s'y reproduire que la pêche sportive se pratique.

Les fosses

Durant sa montaison en rivière, le saumon s'arrête périodiquement pour se reposer dans des zones spécifiques que l'on appelle « fosses ».

Une fosse est une petite cuvette dans le lit de la rivière dont le courant est suffisamment calme pour que le saumon puisse s’y maintenir sans effort et assez profond pour qu’il y soit protégé.

Il est rare de capturer un saumon lorsqu'il se déplace entre deux fosses.

Les saumons et les fosses

Le saumon se tient généralement près du fond de la fosse devant une roche, plus précisément en aval de celle-ci dans les courants qui se forment et se divisent.

Accès à la rivière

L'accès peut être différent d'une rivière et même d'une fosse à l'autre. Voici les différents moyens d'accès :

 

 

 

Accès aux fosses

L'accès aux fosses peut se faire par :

Les exploitants des rivières à saumon du Québec peuvent te fournir une carte de la rivière et te donner des conseils afin de choisir les meilleures fosses en fonction des conditions de la rivière et de ton niveau.

 

 

La technique

Pas besoin d'avoir un talent particulier pour lancer à la mouche!

Il suffit d'une demi-journée d'initiation pour maîtriser la technique!

La technique du lancer de la mouche en 4 étapes. L'objectif est de développer un mouvement fluide et précis.

  • Étape 1 : Préparation de la soie. Un bon lancer ne peut s’amorcer que sur une soie bien tendue. Pour ce faire, tu dois sortir une longueur raisonnable de soie avec un petit mouvement gauche-droit du bout de la canne à moucher, le courant de la rivière tendant la ligne.
  • Étape 2 : Arraché de la soie. La soie est tendue devant toi. La soie est maintenue contre la poignée de la canne par la pression d’un ou plusieurs doigts et la longueur de celle-ci ne varie pas lors du lancer. Pour démarrer le mouvement, donc arracher la soie à l’eau, ton bras produit une accélération progressive de l’avant vers l’arrière. Il en résulte une mise sous tension de la soie et une flexion de la canne qui se redressera en fin d’accélération.

  • Étape 3 :  Mouvement avant-arrière. La soie suit le mouvement du scion (le dernier anneau de la canne). Lorsque le mouvement du bras s’arrête, la soie continue son mouvement et est projetée exactement dans la même direction que la courbe extérieure de la canne (mouvement du scion). Pour obtenir une belle courbe de ta soie, il est nécessaire lorsque tu arrêtes ton bras de prendre un temps d’arrêt ce qui permettra à la soie de se déployer et de faciliter une nouvelle mise sous tension pour le mouvement suivant.
  • Étape 4 : Projection proprement dite. Le bras est vers l’arrière. Pour projeter la soie, il est nécessaire d’amorcer une accélération du bras vers l’avant, suivi d’un coup de fouet. C’est la position de la canne en arrière et son mouvement lors de la projection qui détermine la direction de lancer. Pour finir, le déploiement de la boucle de soie vers l’avant sera suivi par un abaissement progressif vers l’eau de la main et de la canne. Le bas de ligne et la mouche suivront et se déposeront délicatement sur l’eau.